Dialogue des civilisations en Iran

À l’heure où l’Iran renoue ses relations avec l’Occident, Hasamelis et l’iReMMO vous proposent un voyage géopolitique. Tout en alliant la découverte de la culture et du patrimoine du pays, votre voyage sera ponctué de rencontres avec des chercheurs, intellectuels et autres acteurs de la vie culturelle, politique et religieuse du pays.

 

DEMANDEZ VOTRE DEVIS
Dialogue des civilisations en Iran

Jour 1 : France – Téhéran

Accueil à l’aéroport et envol pour Téhéran (via Istanbul). À l’arrivée, accueil par votre guide et transfert à l’hôtel. Installation et nuit.

Jour 2 : Téhéran

Aujourd’hui métropole et capitale de l’Iran moderne, Téhéran est mentionnée pour la première fois au Xe siècle. C’est à partir de 1930 que la nouvelle ville fait  disparaître la Téhéran d’autrefois. Capitale depuis 1786, Téhéran est un centre politique, administratif, international et culturel actif. Visite du musée national d’archéologie qui rassemble des chefs-d’œuvre de l’art iranien et du musée du verre et de la céramique abritant une collection d’œuvres en verre et en céramique d’époque préislamique jusqu’au XIXe siècle et des pièces en cristal européennes des XVIIIe et XIXe siècles. Après-midi de rencontres avec des chercheurs et intellectuels iraniens. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 3 : Téhéran

Visite du palais du Golestan, le plus bel ensemble de palais de la ville. Fondés par les Safavides, les bâtiments que l’on visite datent de l’époque qâdjâre (XIXe siècle). Les jardins, avec leurs bassins de céramique bleue et leurs cours de marbre, sont l’expression de l’architecture des jardins qui s’est développée depuis le XVIIe siècle aussi bien en Iran qu’en Afghanistan et en Inde mogole. Une partie du palais est transformée en musée et l’on peut y admirer des miniatures, des porcelaines ou des tapis. Après-midi de rencontres avec des universitaires et ONG pour le dialogue des civilisations. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 4 : Téhéran – Qom – Ispahan

Tôt le matin, route pour Qom. La ville, située à quelque 150 kilomètres au sud de Téhéran, fut fondée avant l’arrivée de l’Islam mais son histoire ancienne ne nous est pas connue. Déjà renommée pour ses écoles théologiques et ses fondations pieuses, elle accueillit à partir du IXe siècle un pèlerinage chiite. Aujourd’hui Qom est une cité de savoir, à l’autorité intellectuelle considérable, qui demeure une ville secrète, à l’ambiance feutrée. Le programme sera constitué de rencontres visant à comprendre la théocratie iranienne. Déjeuner au cours des visites. Dans l’après-midi, route pour Ispahan. Installation à l’hôtel, dîner et nuit.

Jours 5 & 6 : Ispahan

Ispahan a été la capitale de la Perse seldjoukide aux XIe et XIIe siècles et, plus tard, celle de la dynastie safavide. De ces deux périodes datent ses plus beaux monuments. Découverte de la Place Royale ou Place Naqsh-e-Djahân qui signifie « Image du Monde ». Elle est bordée de la Mosquée Royale au décor de céramiques aux tons bleus, turquoise et jaunes ; de la mosquée Sheikh Loftollâh du nom d’un célèbre théologien. De l’autre côté de la place, lui faisant face, on découvre le palais Ali Qâpu, ou « Haute porte ». Un peu plus loin, la mosquée du Vendredi contient les vestiges les plus anciens de la ville. On verra également le mausolé Bâbâ Qâsem qui date du XIVe siècle ainsi que l’Imâmzâdeh Darb-e Imâm fondé au XVe siècle. Au cours de ces journées à Ispahan, des rencontres avec des universitaires seront organisées. Déjeuners au cours des visites. Dîners et nuits à Ispahan.

Jour 7 : Ispahan – Yazd

Matinée de route pour la ville de Yazd, connue pour être la ville des zoroastriens. Même s’ils sont aujourd’hui minoritaires, la ville garde plusieurs traces de cette religion. On y verra son grand temple du feu avec un portique à colonnades très éloigné de l’architecture classique musulmane. Construit en 1934, il protège le feu alimenté depuis près de 1 500 ans. Découverte également d’édifices d’architecture islamique et notamment de la mosquée Vaqt-o-Saat. En fin d’après-midi, visite d’une Zurkhaneh, maison de force, sport traditionnel iranien. Déjeuner au cours des visites. Installation à l’hôtel, dîner et nuit.

Jour 8 : Yazd – Pasargades – Shiraz

Des rencontres seront organisées avec des professeurs de l’université de Yazd. Au sud de la ville, on découvre deux tours du silence juchées sur deux collines au pied des montagnes. Datant de l’époque islamique, ces édifices circulaires servaient aux rites funéraires zoroastriens. Route pour Pasargades. Cyrus II, fondateur de l’Empire perse aurait installé sa capitale à Pasargades, lieu de sa victoire sur les Médès (550 avant J.-C). De cette époque, il subsiste une belle terrasse au parement inachevé. Le tombeau de Cyrus est une simple chambre funéraire construite sur un socle à six degrés. Déjeuner au cours des visites. Route pour Shiraz. Installation à l’hôtel, dîner et nuit.

Jour 9 : Shiraz

Malgré une fondation ancienne, sans doute entre le IIIe et le VIIe siècle, Shiraz arbore des monuments ne remontant guère plus loin que le XVIIIe siècle. A l’époque islamique, la ville devint un centre d’enseignement théologique, un foyer de soufisme et de poésie. Elle a également accueilli deux des plus grands poètes iraniens : Sa’di et Hâfez dont on visitera les mausolées. Visite également de la maison de Nârendjestân-Qavâm, l’une des plus belles maisons de Shiraz puis de la mosquée Atiq ou Vieille Mosquée reconstruite sur l’emplacement d’une grande mosquée saffaride du IXe siècle dont il ne reste rien. La journée sera ponctuée de rencontres avec des archéologues et des poètes iraniens. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à Shiraz.

Jour 10 : Shiraz – Persépolis – Shiraz

Départ pour la visite de Persépolis, capitale fondée par Darius Ier (Ve – VIe siècle avant J.-C.) au cœur du pays Perse. Persépolis est l’unique cité royale achéménide à offrir des vestiges importants. Le style architectural est une synthèse originale de bas-reliefs assyriens, de salles hypostyles iraniennes, de colonnes ioniennes, de linteaux de bois phéniciens et de portes monumentales babyloniennes. A quelques kilomètres au nord de Persépolis, visite du site de Naqsh-e Rostam, nécropole royale des Achéménides à partir de Darius Ier. Quatre tombes furent creusées dans le rocher. Avant de rentrer à Shiraz, arrêt à Naqsh-e Rajab où se situent trois reliefs rupestres du IIIe siècle. Déjeuner au cours des visites. Dîner à Shiraz. Après le dîner, transfert à l’aéroport et envol pour la France (via Istanbul).

Jour 11 : France

Arrivée en France en début de matinée.

Tout voyage sur mesure demande une étude personnalisée en fonction de vos dates, de votre effectif et de toute autre composante de votre circuit.

Formalités : visa et passeport valable six mois après la date du retour sans le tampon israélien. Un visa est obligatoire pour se rendre en Iran, pour plus d’information http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/iran/#entree.

Climat : de type continental. Les meilleures périodes pour découvrir l’Iran sont le printemps et l’automne.

Décalage horaire : quand il est 12h à Paris, il est 14h30 à Téhéran.

Electricité : 220V. Aucun adaptateur n’est nécessaire.

Monnaie et cartes bancaires : la monnaie en Iran est le rial iranien (1€ = 32 000 IRR au 06 janvier 2016)

Il n’est pas possible de retirer de l’argent en Iran avec des cartes bancaires internationales (visa, mastercard) et peu de commerces l’acceptent. Possibilité de changer de l’argent dans un bureau de change officiel.

Santé : il est préférable de boire de l’eau minérale en bouteille. Pour tout renseignement complémentaire sur les vaccins et autres examens médicaux, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Institut Pasteur.

Téléphone : pour téléphoner de l’Iran vers la France vous devrez ajouter 00 33 (ou + 33) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0 du début, de France vers l’Iran +98 en supprimant le 0.

Tenue vestimentaire : pantalons, épaules et tête couvertes pour les femmes dans les lieux publics.

Bibliographie :

GAROUSTE Frédéric & LOVEDAY Helen. Iran, ed. Olizane, 2015

LOTI Pierre. Vers Ispahan, ed. Pirot Christian, 2010

MAALOUF Amin. Samarcande, ed. Livre de Poche, 2014

PIRZÂD ZOYÂ. Le Goût âpre des kakis, ed. Zulma, 2009

WILD Nicolas. Ainsi se tut Zarathoustra, ed. La boîte à bulles, 2013

Géopolitique :

CORDONNIER Jocelyne. Les Etats-Unis et l’Iran au cours des années 1970 : une amitié particulière au temps de la Guerre Froide, ed. l’Harmattan, 2015

La documentation française : L’Iran : le retour, coll. Questions internationales n°77, 2016

Reportages/Filmographie :

NAJAFI Ayat, No Land’s song, 2014

PANAHI Jafar, Taxi Téhéran, 2015

PARONNAUD Vincent, STRAPI Marjane, Persépolis, 2007

Vous aimerez aussi …