Au pied du Mont Ararat, splendeurs d’Arménie

Gravée au cœur du Caucase, entre Orient et Occident, l’Arménie fait figure aujourd’hui de forteresse d’une culture millénaire et du christianisme ancien. C’est une terre de montagnes et de volcans éteints, parsemée de nombreux monuments de pierres (art rupestre, mégalithes, khatchkars, etc.) et d’édifices magnifiques (églises,  monastères,  forteresses,  etc.)  des  temps anciens et du Moyen Âge.

Au pied du Mont Ararat, splendeurs d’Arménie

Jour 1 : France – Erevan

France : accueil à l’aéroport. À l’arrivée, accueil par votre guide et transfert à l’hôtel. Dîner et première nuit à l’hôtel.

Jour 2 :  Erevan – Guéghard – Garni – Erevan

Au matin de cette première journée arménienne nous nous rendrons sur l’un des hauts lieux spirituels de l’Arménie : le monastère rupestre de Guéghard, situé dans un paysage d’une grande beauté naturelle, à l’entrée de la haute vallée de l’Azat. Nous poursuivrons cette matinée avec la visite du temple païen de Garni, situé sur un promontoire escarpé. Puis, une petite balade nous conduira au fond de la gorge de Garni où nous pourrons contempler ses spectaculaires orgues basaltiques. Dans le village de Garni, en guise d’apéritif, nous découvrirons la fabrication du pain arménien « lavash », inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Après le déjeuner dans une auberge familiale, nous retournerons à Erevan pour visiter le Musée national d’Histoire de l’Arménie. Si le temps le permet, nous en profiterons pour visiter le marché de Vernissage, où on pourra trouver toute sorte d’artisanat et des antiquités arméniens. Dîner et seconde nuit à l’hôtel.

Jour 3 : Erevan – khor Virap – Areni – Novarank – Zorats Karer – Goris

Cette deuxième journée arménienne commencera par la découverte du monastère fortifié de Khor Virap, objet d’un pèlerinage assidu. Puis, nous nous dirigerons vers le sud du pays pour visiter la grotte d’Areni où des artefacts exceptionnels de très bonne conservation et vieux de 5500 à 6000 ans furent découverts :  la  plus ancienne  fabrique  du  vin,  la plus vieille chaussure du monde à ce jour, etc. Après la dégustation du fameux vin local, nous nous arrêterons au splendide  monastère  de  Noravank  (XIIIe-XIVe   siècles), situé  dans  une  gorge  pittoresque. Nous prendrons également le temps de contempler ses célèbres khatchkars d’une incroyable finesse, vraies dentelles de pierre. L’après-midi sera consacré à la visite du site mégalithique de Zorats karer (IIIe – Ier  millénaire av. J.-C.) qui suscite encore de nombreuses interrogations. Nous terminerons notre journée par une promenade autour du vieux village troglodytique Khntsoresk. Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 4 : Goris – Tatev – Sélim – lac Sevan

La matinée sera consacrée à l’exploration du monastère de Tatev situé dans un cadre magnifique de hautes montagnes et accroché au rebord d’une profonde gorge. Pour accéder au monastère, nous prendrons le plus long téléphérique du monde  – ‘Les ailes de Tatev’ (5750 m de long) qui franchit les profondes et spectaculaires gorges de la rivière Vorotan. Depuis Tatev, nous reprendrons ensuite la route en direction du nord et franchirons le col de Vardènis gardé par le caravansérail de Sélim, le mieux conservé de toute l’Arménie. Après le déjeuner, nous poursuivrons la direction du lac Sevan, en nous arrêtant au cimetière médiéval de Noraduz, vraie forêt de khatchkars, contenant aussi bien des symboles chrétiens que païens. Puis nous longerons le lac Sevan, surnommé la Perle Bleu d’Arménie. Ce lac d’eau douce, d’origine volcanique, est l’un des plus grands et hauts lacs montagneux  du  monde  (superficie  1400  km2,  altitude 1900 m). Dîner et nuit au bord du lac Sevan.

Jour 5 : Le lac Sevan – Sevanavank – Goshavank – Lori

Départ, le matin afin de visiter le complexe monastique Sevanavank situé sur une presqu’île offrant une vue fascinante sur le lac. Nous partirons ensuite vers le nord-est du pays, dans la région verdoyante et boisée de Tavoush, qui abrite deux joyaux   d’architecture   médiévale :   le   monastère   de Haghartsine d’une part, qui fut édifié à la fin du XIIe siècle sur les bases d’une petite église du Xe siècle saccagée lors des  invasions seldjoukides. Le monastère de Goshavank d’autre part est situé sur l’autre versant de la vallée depuis lequel la vue sur les flancs boisés des hautes montagnes environnantes est superbe. Dîner et nuit à l’hôtel au bord de la rivière Debed.

Jour 6 : Lori – Haghbat – Sanahin – Odzoun –Akhtala – Gumri

Dès le matin, nous partirons à la découverte des trésors du nord de l’Arménie, de la région Lori. Une route en lacets nous mènera dans un magnifique paysage de plateaux aux flancs abrupts où se situe le monastère d’Haghbat (inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO), fondé à la fin du Xe siècle. Nous continuerons notre chemin vers le monastère de Sanahin, également inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, construit  au  cœur  d’un  massif  boisé. Puis, nous nous arrêterons au village d’Odzoun où nous découvrirons son église remontant au VIIe siècle. Un monument commémoratif formé de deux stèles se dresse dans le jardin et présente des bas-reliefs retraçant l’histoire de la conversion de l’Arménie au christianisme. Nous finirons cette journée par Akhtala, fort du Xe siècle, dont les remparts renforcés par des tours ceinturent un magnifique monastère du XIIIe siècle, réputé pour ses fresques. La suite de notre périple  nous  conduira vers Gumri, la deuxième ville d’Arménie, qui a survécu après l’horrible tremblement de terre de 1988. Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 7 : Gumri – Marmachène – Ereruyk – Talin – Erevan

Nous commencerons la matinée par une petite promenade dans le quartier historique de Gumri, où l’on trouvera de nombreux édifices charmants et coloriés du XIXe siècle. Nous irons ensuite au monastère de Marmachène (édifié au Xe  siècle) dont l’église principale est particulièrement élégante avec ses façades aux fines arcatures et sa coupole soutenue par plusieurs paires de colonnes. Poursuite par la découverte du site archéologique d’Ereruyk qui se situe à la frontière de la Turquie, à 5km des ruines d’Ani, la capitale médiévale de l’Arménie. Avant de rejoindre Erevan, nous nous arrêterons dans le village  de  Talin  dont  on verra  la cathédrale, fondée au VIIe siècle due à la grande dynastie féodale des Kamsarakan. Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 8 : Erevan – Erebouni – Erevan

La   matinée   sera   consacrée   à   la   découverte de la forteresse de la ville ourartéenne d’Erebouni, située sur une  grande  colline  à  la  périphérie  d’Erevan. Cette visite nous  ramènera  aux  origines  de  l’histoire  d’Erevan. Après   le   déjeuner,   nous   visiterons   le   Matenadaran («dépôt de manuscrits» en arménien ancien), qui comprend l’institut et le musée de manuscrits anciens. Sa collection, exceptionnellement riche, (environ 17.000 manuscrits), atteste de l’importance accordée au livre dans la culture arménienne depuis l’invention de l’alphabet en 405. Nous terminerons cette journée par un tour panoramique de la capitale arménienne, en flânant dans les rues vivantes et animées du centre-ville. Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 9 : Erevan – Zvarnots – Etchmiadzin – Metsamor – Erevan

Le matin nous partirons à la découverte de deux grands sites inscrits au patrimoine culturel de l’UNESCO : le site archéologique  de  Zvartnots – qui  abrite  des  vestiges d’une rotonde à trois étages, cathédrale splendide du VIIe siècle –,  et  Etchmiadzin,  le siège de  l’Église  apostolique arménienne. Sur   le   chemin   du   retour   vers   Erevan,   nous nous arrêterons à Metsamor pour y découvrir un site archéologique – une grande résidence (IVe-IIe  millénaire av. J.-C.), entourée d’un mur cyclopéen et d’un observatoire ‘ziggourat’ -, et son musée. Et pour terminer, nous assisterons à un concert de musique ou à un spectacle de danse à Erevan, selon la programmation de la saison. Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 10 : Erevan Hovhanavank – Erevan

En fonction de votre groupe, nous débuterons notre dernière journée avec la visite d’un rare site de peintures préhistoriques, l’abri de Geghamavan, situé sur la rive gauche du canyon de Kasakh, à  une altitude de 1700 m. La  forteresse  d’Amberd  sera  notre  prochaine destination. Puis, nous visiterons  le   monastère  d’Hovhanavank,   autre   joyau   du patrimoine arménien. Nous arriverons à Erevan dans l’après-midi et disposerons de temps libre avant notre dîner d’adieu. Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 11 : Erevan – France

Tôt le matin, transfert à l’aéroport et retour en France.

Tout voyage sur mesure demande une étude personnalisée en fonction de vos dates, de votre effectif et de toute autre composante de votre circuit.

Formalités : passeport en cours de validité.

Monnaie et cartes bancaires : la monnaie officielle de l’Arménie est le dram arménien. Il n’est pas possible d’obtenir des dram en France. Il est très facile de changer de l’argent à Erevan. Dans les villes plus reculées, il vaut mieux avoir de l’argent liquide. Les cartes bancaires sont très peu acceptées en Arménie, prévoir de l’argent liquide.

Décalage horaire : lorsqu’il est 12h00 en France, il est 15h00 en Arménie en hiver. Lorsqu’il est 12h00 en France, il est 14h00 en Arménie en été.

Santé : vaccins universels. Pour des compléments d’informations, consultez le site internet de l’Institut Pasteur.

Téléphone : pour téléphoner de l’Arménie vers la France vous devrez ajouter + 33 (ou 0033) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0 du début ; pour téléphoner de France vers l’Arménie vous devez ajouter +374 (00 374) devant le numéro.

Electricité : vous n’avez pas besoin d’adaptateur.

Climat : l’Arménie bénéficie d’un climat continental. Les températures peuvent atteindre 40 degrés en été et jusqu’à -3 en moyenne, en hiver.

Bibliographie :

CUNY Henry, Arménie l’âme d’un peuple, éd. Sigest, 2016

GASPARIAN Samvel, Merveilles d’Arménie, éd. Areg, 2015

GUÉRIAN Gaya, L’Arménienne l’indestructible fil de la vie, éd. Xo, 2015

MANDELSTAM Ossip, Voyage en Arménie, Mercure de France, 2009

VOSGANIAN Varujan, Le livre des chuchotements, éd. des Syrtes, 2013

Géopolitique :

Courrier international, Spécial vins. L’Arménie victime de la géopolitique, 2012 –http://www.courrierinternational.com/article/2012/08/30/l-armenie-victime-de-la-geopolitique

Reportages :

Échappées Belles, L’Arménie avec Sophie Jollivard, France 5, 2015 – https://www.youtube.com/watch?v=ymlCV6LVndg

MAGNIN Hervé, Arménie terre de résilience, 2013 – https://www.youtube.com/watch?v=LF2onHn7bJc

Films :

EGOYAN Atom, Ararat, 2002

GUEDIGUIAN Robert, Le voyage en Arménie, 2006

VERNEUIL Henri, Mayrig, 1991

Vous aimerez aussi …