Harmonie japonaise

Terre de traditions, l’archipel japonais inspire quiétude et paix à quiconque y pénètre. On connaît de lui ses maisons en bois, ses kimonos aux couleurs chatoyantes et sa méticuleuse cérémonie du thé. Un circuit entre temples et métropoles au cours duquel vous découvrirez un Japon moderne qui conserve ses coutumes d’antan.

 

DEMANDEZ VOTRE DEVIS

Jour 1 : France – Osaka

Paris : accueil à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle et envol pour Osaka. Nuit en vol.

Jour 2 : Osaka

Arrivée à l’aéroport d’Osaka et accueil par votre guide. Tour panoramique de la ville, centre national du commerce et de l’industrie, et arrêt à l’Umeda Sky Building, impressionnant exemple d’architecture moderne. Vue panoramique de la ville. Visite du musée historique qui présente des reconstitutions de la ville et du palais en maquettes et images 3D. Promenade dans le dédale de rues piétonnes de Dotonbori, quartier vivant de la ville. Déjeuner au cours des visites. Transfert à l’hôtel. Installation, dîner et nuit.

Jour 3 : Osaka – Himeji – Osaka

Journée en transports en commun. Départ le matin en train pour Himeji et son château inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco. Déjeuner au restaurant puis retour en train à Osaka. Visite du musée des Céramiques orientales qui abrite l’une des plus belles collections au monde de céramiques chinoises, coréennes et japonaises. Dîner et nuit à Osaka.

Jour 4 : Osaka – Hiroshima – Osaka

Journée d’excursion à Hiroshima en train rapide. Visites effectuées en transport en commun : trams & ferry. Visite du musée de la paix, inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco, et du vaste parc qui abrite de nombreux monuments à la mémoire des victimes de la bombe. Trajet en ferry pour l’île de Miyajima, l’île sacrée. Visite du grand sanctuaire Itsukushima-jinja construit sur pilotis. Déjeuner au cours des visites. Retour à Osaka en train en fin de journée. Dîner et nuit à Osaka.

Jour 5 : Osaka – Mont Koya

Départ en train pour le Mont Koya, site bouddhique Shingon le plus vénéré du Japon. Dans la partie est de ce lieu sacré, s’étend l’Okuno-in, cimetière-temple rassemblant quelque 200 000 tombes ainsi que le mausolée du moine fondateur de la première communauté religieuse sur le Mont Koya au IXe siècle. Découverte également du temple principal : le Kongobu-ji. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit au temple (logement en chambres doubles et/ou triples).

Jour 6 : Mont Koya – Nara – Kyoto

Départ en train le matin pour Hashimoto puis continuation en autocar privé pour Nara, la première capitale du Japon. Visite du temple Todai-ji fondé en 742 avec sa colossale statue du Grand Bouddha Vairocana en bois sculpté ; du sanctuaire Kasuga, à l’orée de la forêt sacrée de Kasuga yama ; et promenade dans le quartier de Nara machi, ancien quartier populaire. Déjeuner au restaurant au cours des visites. Route pour Kyoto. Installation à l’hôtel, dîner et nuit.

Jour 7 : Kyoto

Journée de visites à Kyoto en transports en commun. Avec plus de 2 000 temples, Kyoto tout entière est inscrite au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco. Matinée consacrée à la découverte de la forêt de bambous d’Arashiyama. Visite du temple Tenryu-ji, le temple du Dragon céleste, fondé en 1339. Trajet en train panoramique Torokko qui longe la rivière Hozugawa. Déjeuner. Retour à Kyoto et promenade dans le quartier Gion avec ses vieilles maisons traditionnelles en bois. Fin d’après-midi libre. Dîner libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 8 : Kyoto – Kanazawa

Visites en autocar privé à Kyoto. Visite du célèbre château Nijo-jo, symbole du pouvoir et de la richesse du shogunat, puis du Kinkanku-ji, ou pavillon d’or, édifié à la fin du XIVe siècle. Déjeuner au cours des visites. En milieu d’après-midi, transfert à la gare de Kyoto et trajet en train pour Kanazawa. Arrivée et installation à l’hôtel. Dîner et nuit.

Jour 9 : Kanazawa – Takayama

Matinée de visites à Kanazawa nichée entre la mer du Japon et la chaîne de montagnes Hakusan avec ses anciens quartiers de samouraïs. On y visitera notamment son admirable jardin, le Kenroku-en, ainsi que son musée d’Art Contemporain. Départ pour Shirakawago, village rassemblant quelque 110 demeures et fermes de montagne. Déjeuner en cours de route. Au cours de la promenade dans le village devenu musée en plein air, visite de la maison Wada-ke. Continuation en autocar vers Takayama. Installation au ryokan, dîner et nuit.

Jour 10 : Takayama – lac Kawagushi

Au cœur des Alpes japonaises, visite de Takayama surnommée la petite Kyoto en raison de ses ruelles traditionnelles et de ses anciennes maisons en bois. Promenade dans le marché du matin et dans la vieille ville dont la configuration remonte au XVIe siècle. Après la visite, route pour Matsumoto fondée au VIIIe siècle. Déjeuner en cours de route. A Matsumoto, visite du château, très beau donjon en bois flanqué de trois tours. Continuation vers le lac Kawagushi. Installation à l’hôtel, dîner et nuit.

Jour 11 : Kawagushi – Tokyo

Découverte du lac Kawagushi, l’un des Cinq Lacs Fuji, et promenade dans le parc Oishi qui le borde. Route vers le Mont Fuji (si la météo le permet). Le plus haut sommet du Japon culmine à 3 776 mètres et est devenu l’un des symboles du pays avec son sommet en forme conique et enneigé presque toute l’année. Continuation vers le Lac Ashi et visite du sanctuaire Hakone dont le Torii émerge du lac. Déjeuner au cours des visites. Continuation de la route vers Tokyo. Installation à l’hôtel, dîner et nuit.

Jour 12 : Tokyo

Journée de visites à Tokyo en autocar privé. Promenade dans le parc Ueno, aux allées bordées de cerisiers, qui abrite de nombreux musées et temples. Visite du musée national de Tokyo qui contient la plus belle collection d’art japonais au monde et du musée de Sculpture Asakura Choso-kan, maison du sculpteur Asakura Fumio transformée en musée après sa mort. Découverte du palais impérial, lieu de résidence des empereurs depuis la fin du XIXe siècle (visite extérieure) et promenade dans ses très beaux jardins. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à Tokyo.

Jour 13 : Tokyo

Journée de visites à Tokyo en transport en commun. Visite du musée Edo-Tokyo qui retrace l’histoire de Tokyo depuis la fondation de l’ancienne Edo au début du XVIIe siècle jusqu’à nos jours. Promenade dans l’ancien quartier d’Asakusa, partie la plus authentique de la ville avec ses maisons basses, ses échoppes, etc. Visite du temple Senso-ji, le plus ancien et le plus vénéré de la ville. Déjeuner au cours des visites. Temps libre en fin d’après-midi. Dîner libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 14 : Tokyo 

Journée de visites à Tokyo en autocar privé. Extraordinaire capitale de l’architecture contemporaine, Tokyo arbore des édifices que l’on doit au Corbusier, à Frank Lloyd Wright ou à de célèbres architectes japonais. Visite du musée Nezu qui présente des calligraphies anciennes, céramiques et autres objets liés au bouddhisme. Passage devant la tour de Tokyo puis découverte du quartier de Ginza et de celui d’Odaiba. Déjeuner au cours des visites. Dîner au restaurant puis transfert à l’aéroport et envol pour la France. Nuit en vol.

Jour 15 : France

Arrivée en France.

Tout voyage sur mesure demande une étude personnalisée en fonction de vos dates, de votre effectif et de toute autre composante de votre circuit.

Formalités : passeport en cours de validité.

Climat : plusieurs climats se distinguent en raison de la situation de l’archipel japonais sur plusieurs latitudes. Le printemps est assez ensoleillé et les températures varient entre 5 & 13° au mois de mars entre Osaka & Tokyo.

Décalage horaire : il y a 7h de décalage horaire entre le Japon et la France en été, et 8h en hiver. Lorsqu’il est 12h à Paris, il est 19h ou 20h au Japon selon la saison.

Electricité : le courant utilisé au Japon est 100 volts. Les prises électriques au Japon sont de type A, avec deux fiches plates (comme aux Etats-Unis) : il vous faudra donc un adaptateur secteur Europe/Japon pour les utiliser. On en trouve facilement au Japon, dans les aéroports internationaux.

Monnaie et cartes bancaires : la monnaie au Japon est le Yen. 100 JYN = 7.7 € / 1  = 130 JPY (cours au 6 juillet 2018). Vous pourrez changer de l’argent en arrivant au Japon aux aéroports puis dans les grandes villes dans les bureaux de change ou dans les banques. Toutes les cartes européennes ne fonctionnent pas dans les distributeurs automatiques de billets du Japon, veuillez vérifier auprès de votre banque. Pour les paiements, il est préférable de le faire en espèces car beaucoup de boutiques et restaurants n’ont pas le terminal adéquat.

Téléphone : pour téléphoner du Japon vers la France vous devrez ajouter 00 33 (ou + 33) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0 du début ; pour téléphoner de France vers le Japon, il faut ajouter l’indicatif 00 81 (ou + 81).

Bibliographie : 

LITTERATURE

BOUVIER Nicolas , Chronique japonaise, Ed. Payot, 2015.

OTSUKA Julie, Certaines n’avaient jamais vu la mer, Ed. Phébus, 2011.

HADDAD Hubert, Le peintre d’éventail, Ed. Zulma, 2013.

KUSUMI Masayuki, Le gourmet solitaire, Ed. Sakka, 2005 (Manga)

ART

SHIMIZU Christine, L’art japonais, Ed. Flammarion, 2008.

MEXTORF Olaf , Estampes japonaises, Ed. Places des Victoires, 2017.

BALCOU Amélie, Les saisons par les grands maîtres de l’estampe japonaise, Ed. Hazan, 2018.

ORIMO Yoko, Comme la lune au milieu de l’eau. Art et spiritualité du Japon, Ed. Sully, 2018.

HISTOIRE/ECONOMIE

REISCHAUER Edwin O., Histoire du Japon et des Japonais (en 2 tomes), Ed. Points, 2014.

VIE Michel, Le Japon contemporain, Ed. Presses Universitaires de France (Collection Que sais-je ?), 1991.

SCOCCIMARRO Rémi, Atlas du Japon. L’ère de la croissance fragile, Ed. Autrement, 2018.

OUVRAGES GENERAUX

JANVIER Elena, Au Japon ceux qui s’aiment ne disent pas je t’aime, Ed. Arléa, 2011.

MARONESE Liza, Dictionnaire insolite du Japon, Ed. Cosmopole, 2012.

MENEGAZZO Rossella, Comment regarder le Japon, Ed. Hazan, 2018.

Filmographie :

Kore-eda, Hirokazu, Une affaire de famille, 2018 (palme d’or du festival de Cannes 2018).

Kurosawa, Akira, Rachomon, 1954.

Mizoguchi, Kenji, Les contes de la lune vague après la nuit, 1953.

Naruse, Mikio, Nuages flottants, 1955.

Ozu, Yasujiro, Voyage à Tokyo, 1953.

Vous aimerez aussi …