Naples et la Campanie dans le cinéma italien

Du mardi 23 au mardi 30 octobre 2018

Professeur d’histoire-géographie en lycée, Fabien Morizot enseigne également le cinéma (histoire et analyse filmique) depuis plus de 20 ans à l’Université d’Orléans. Il intervient régulièrement au sein de la Dante Alighieri pour des conférences sur le cinéma italien.

Organisé pour l’association la Dante Alighieri d’Orléans.

Téléchargez le programme et le bulletin d’inscription.

 

 

INSCRIVEZ-VOUS

Jour 1 – Mardi 23 octobre 2018 : Paris – Naples – Sorrente

Accueil à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle et envol pour Naples par le vol AF 1178 – 09h20/11h35 – horaires sous réserve de modification de la part de la compagnie aérienne. Dîner libre à l’aéroport. À l’arrivée, route pour Herculanum. Déjeuner au restaurant. Visite du site d’Herculanum. Continuation vers Sorrente. Installation à l’hôtel et nuit.

Jour 2 – Mercredi 24 octobre 2018 : Côte Amalfitaine

Route vers  les villages de la côte amalfitaine abritant les plus élégantes stations balnéaires de Campanie. Les orangers et les citronniers servent d’écrin à de luxueuses maisons blanches tandis que les villages perchés surplombent des criques sauvages à la végétation luxuriante. Première étape avec la découverte de Positano aux maisons colorées et à l’architecture arabisante. Promenade dans la vieille ville dominée par l’église Santa Maria Assunta et sa coupole recouverte de majolique. Continuation vers Amalfi bâtie en amphithéâtre au-dessus de la mer. Promenade dans la ville afin d’y découvrir le Duomo de style néo-mauresque ou encore le Cloître du Paradis et le Musée diocésain. Puis, on longera la côte afin d’arriver à Ravello, petit village offrant un des plus beaux panoramas sur le golfe de Salerne. Visite de la Villa Rufolo. Petit bijou, ce palais en grande partie restauré, porte le nom d’une des plus riches familles de Ravello : les Rufolo. Son architecture est un témoignage parfait du mélange entre styles arabe, sicule et normand. Pasolini ne s’y trompa pas lorsqu’il mit en scène Le Decameron en exploitant la silhouette ravissante de l’église de la Sainte Annonciation située en contrebas. Déjeuner au cours des visites. Retour à Sorrente en fin de journée. Dîner. Nuit à l’hôtel.

Jour 3 – Jeudi 25 octobre 2018 : Sorrente – Pompéi – Sorrente

Journée de découverte du site de Pompéi. Avant d’être ensevelie sous les cendres lors de l’éruption du Vésuve en 79, Pompéi, était une ville prospère de 10 à 15 000 habitants. On peut y découvrir le Forum, centre de vie religieuse, politique et économique de la cité et théâtre des manifestations publiques et assemblées électorales. Il était relié à l’amphithéâtre romain, le plus ancien que l’on connaisse, par la via dell’Abondanzza, sans doute l’une des plus importantes artères. Le site abrite le plus vaste ensemble pictural de l’Antiquité classique à avoir été conservé ; les décors pompéiens et leurs styles reflètent les goûts d’une société brillante et prospère. En effet, les riches demeures et autres édifices du site regorgent de fresques aux thèmes divers. Parmi eux, la villa des Mystères, certainement l’un des bâtiments les plus imposants et les mieux conservés du site. Pas étonnant que Rossellini décide d’y filmer l’étonnant final de son Voyage en Italie. Déjeuner libre au cours des visites. Route pour Naples. Installation à l’hôtel. Dîner au restaurant. Nuit.

Jour 4 – Vendredi 26 octobre 2018 : Naples

Découverte du centre monumental de Naples  commentée par Fabien Morizot.  On y voit le Castel Nuovo élevé au XIIIe siècle, élément important du décor du film Mariage à l’italienne de Vittorio de Sica réunissant deux monstres sacrés du cinéma italien (Marcello Mastroianni et Sofia Loren).  Passage devant le célèbre théâtre San Carlo réputé pour son acoustique où en 1935 Enrico Guazzoni met en scène Re Burlone dont l’intrigue principale repose sur une tentative de rapt sur la personne de Ferdinand II, le roi des Deux-Siciles. Puis découverte de la place du Plébiscite où de nombreux films y ont été tournés comme L’or de Naples de Vittorio de Sica (1954) avec entre autres l’inénarrable Toto ou encore Le Jugement dernier  (1961) avec Fernandel. Enfin nous rejoignons la Via Nuova Marina où Francesco Rosi filme son chef d’œuvre Main basse sur la ville (1963) notamment la séquence de l’effondrement d’un bâtiment. Déjeuner. Dans l’après-midi, visite commentée par Fabien Morizot de la Galerie de Capodimonte située sur la colline du même nom dominant le port. Dîner. Nuit à l’hôtel.

Jour 5 – Samedi 27 octobre 2018 : Naples

Journée de visite en compagnie de Fabien Morizot dans Spaccanapoli, le vieux Naples, dernier reflet de la vie populaire d’autrefois. Nous irons surtout sur les traces de plusieurs films tels que Mariage à l’italienne ou l’Or de Naples mais aussi du Voyage en Italie de Roberto Rossellini où son égérie Ingrid Bergman est doublement mise à l’épreuve. Visite de l’église del Gesù Nuovo bâtie à a fin du XVIe siècle. Bâtie au début du XIVe siècle, l’église Santa Chiara reçut des attributs baroques au XVIIIe siècle dont le portail principal servit de décor au Decameron de Pasolini en 1971 puis, toute proche, visite de la chapelle San Severo, chapelle funéraire de la famille des Sangro (XVIe siècle). Continuation vers San Lorenzo Maggiore, l’une des églises médiévales les plus importantes de Naples. Visite du Duomo construite au début du XIVe siècle, elle arbore dans ses chapelles de très belles fresques et mosaïques. On y visite également la chapelle San Gennero qui abrite le trésor de saint Janvier. Continuation vers l’église San Giovanni a Carbonara fondée au XIVe siècle et qui abrite deux remarquables ouvrages : le mausolée du roi Ladislas réalisé par des artistes toscans au début du XVe siècle et le tombeau dei Miroballo exécuté par des sculpteurs lombards du même siècle. Déjeuner libre au cours des visites. Dîner. Nuit à l’hôtel. 

Jour 6 – Dimanche 28 octobre 2018 : Naples 

Départ pour la visite du Musée archéologique de Naples. Découverte des collections issues des sites archéologiques de la région et de collections privées, un panorama très complet de la civilisation classique. Encore une fois nous croiserons le fantôme, non pas de Belphegor mais celui D’ingrid Bergman, subjuguée par le passé de la ville. Déjeuner. Après-midi sur les pas de Toto et Vittorio de Sica à partir du Rione Sanita. Déambulation en compagnie de Fabien Morizot jusqu’à la Via Sanita où naquit Toto.  Puis visite de la Piazza Sanita où dans L’or de Naples, Toto sursaute au bruit des pétards lancés par les enfants du quartier dans une ambiance strictement néo réaliste. Continuation au Sud dans le quartier du Monte Calvario et plus particulièrement la Via Tommasi où Fernandel dans Le Jugement Dernier suit plusieurs femmes et en aborde certaines sous la verrière de la Galleria Principe. Enfin nous finirons par la visite du Palazzo Dello Spagnolo qui servit de cadre à une séquence mémorable du même film où dans les escaliers en pure style rococo-baroque, Vittorio Gassman reçoit une pomme sur la tête, lancée par un jeune polisson. Dîner libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 7 – Lundi 29 octobre 2018 : Naples – Procida – Naples

Départ pour Procida en bateau. Matinée de découverte pédestre de l’île qui offre l’authenticité d’un territoire qui vit au rythme de la nature. Autour du port, promenade au gré des ruelles qui offrent à voir les petites maisons traditionnelles, serrées les unes contre les autres et décorées de couleurs vives. On y verra notamment le cadre du tournage du film le Facteur avec Philippe Noiret. Déjeuner sur l’île puis retour en bateau à Naples. Temps libre à Naples. Dîner au restaurant et nuit à l’hôtel.

Jour 8 – Mardi 30 octobre 2018 : Naples – Paris

Transfert à l’aéroport de Naples et envol pour Paris par le vol AF 1179 – 12h30/14h50 – Horaire sous réserve de modification de la part de la compagnie aérienne.

Tout voyage sur mesure demande une étude personnalisée en fonction de vos dates, de votre effectif et de toute autre composante de votre circuit.

Formalités : carte d’identité ou passeport en cours de validité.

Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Climat : le mois d’octobre est sec et ensoleillé dans le sud de l’Italie. On y relève des températures entre 15 et 25°.

Décalage horaire : il n’y a pas de décalage horaire entre la France et l’Italie.

Electricité : le courant utilisé en Italie est 230 volts et les prises sont identiques à celles utilisées en France.

Monnaie et cartes bancaires : la monnaie en Italie est l’euro. La carte bancaire est acceptée de façon courante et l’on trouve facilement des distributeurs automatiques.

Vous aimerez aussi …