Athènes et le Péloponnèse

“En Grèce, par exemple, tout est suave, tout est adouci, tout est plein de calme dans la nature comme dans les écrits des anciens. On conçoit presque comment l’architecture du Parthénon a des proportions si heureuses, comment la sculpture antique est si peu tourmentée, si paisible, si simple, lorsqu’on a vu le ciel pur et les paysages gracieux d’Athènes, de Corinthe et de l’Ionie.”

François de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem.

DEMANDEZ VOTRE DEVIS
Athènes et le Péloponnèse

Jour 1 : France – Athènes

Accueil à l’aéroport et envol pour Athènes. À l’arrivée, accueil par votre guide. Tour panoramique et passage par les lieux emblématiques de la ville comme le temple de Zeus Olympien, le parlement, le palais présidentiel avec ses Evzones ou encore le stade Panathénien où les premiers jeux olympiques modernes eurent lieu. Dîner et nuit à Athènes.

Jour 2 : Athènes – Corinthe – Epidaure – Nauplie

Départ le matin pour Corinthe et arrêt au canal qui relie le golfe Saronique au golfe de Corinthe. Les ruines de l’ancienne Corinthe sont dominées par les colonnes du temple d’Apollon, l’un des plus anciens de Grèce. Echoppes, demeures et autres bâtiments administratifs jalonnent encore le site aujourd’hui. Visite également du musée archéologique. Continuation vers Epidaure et visite du sanctuaire d’Asclépios dont l’intérêt majeur est le théâtre. Célèbre pour son exceptionnelle acoustique, il est considéré comme l’un des plus purs chefs-d’œuvre de l’architecture grecque. En fin d’après-midi, route pour Nauplie. Promenade dans Nauplie qui jouit d’un cadre magnifique au pied d’un éperon rocheux que couronne une gigantesque forteresse vénitienne. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à Nauplie.

Jour 3 : Mycènes – Arcadie – Olympie

Départ pour Mycènes où subsistent les ruines imposantes de l’une des plus grandes cités de la civilisation mycénienne ; civilisation qui domina le monde de la Méditerranée orientale du XVe au XIIe siècle avant J.-C. On accède à la zone principale du site par la célèbre porte des Lions. On découvrira également le palais des Atrides ainsi que le trésor d’Atrée, très bel exemple de tombe à coupole et l’un des monuments majeurs de l’âge de bronze. La route qui mène jusqu’à Olympie traverse l’Arcadie, région au relief tourmenté où des villages pittoresques sont juchés sur des promontoires. Déjeuner à Dimitsana. On y visitera la maison de Grégoire V qui abrite des souvenirs attachés à celui qui fut patriarche de Constantinople. Dîner et nuit à Olympie.

Jour 4 : Olympie – Sparte

Le sanctuaire d’Olympie se développa grâce aux jeux qui s’y déroulèrent tous les quatre ans, de 776 avant J.-C. à 393 après J.-C. Visite de la palestre, arène carrée où les athlètes s’entraînaient à la lutte puis des vestiges du temple de Zeus construit au Ve siècle avant J.-C. Une salle du musée archéologique est consacrée à l’édifice et plus particulièrement aux frontons qui ornaient ses façades. Enfin, découverte du stade datant du IVe siècle avant J.-C. et du musée archéologique qui abrite la plupart des sculptures et autres œuvres trouvées sur le site. Continuation vers le sud du Péloponnèse et arrêt au temple d’Apollon Epikourios à Bassae. Edifié vers le milieu du Ve siècle avant J.-C. au cœur des montagnes arcadiennes, il est l’un des mieux conservés de Grèce. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à Sparte.

Jour 5 : Monemvassia

La journée sera consacrée à la visite de Monemvassia, ville médiévale située sur un rocher à la pointe sud-est du Péloponnèse. Promenade dans les ruelles de la ville basse où se mêlent passages voûtés, escaliers, jardinets, remparts et autres vieilles bâtisses. Sur la place principale, seule véritable place de la ville, se dresse la plus grande église de Monemvassia édifiée par les Vénitiens à l’emplacement d’un ancien monastère byzantin. Toute proche, l’ancienne mosquée abrite les collections archéologiques provenant des fouilles réalisées dans le château. En suivant un chemin pavé de pierres, on atteint la ville haute autrefois siège du gouverneur et des administrations de la ville. Une fois sur le plateau où seule se dresse l’église Aghia Sofia, unique vestige de la splendeur passée de cette partie de la ville, on découvre un très beau panorama sur la mer et les toits de la ville basse. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à Sparte.

Jour 6 : Mistra – Athènes

Ancienne capitale de Morée, Mistra fut construite en amphithéâtre autour de la forteresse bâtie par Guillaume de Villehardouin au milieu du XIIIe siècle sur une colline dominant Sparte. Elle fut ensuite successivement byzantine, turque et vénitienne avant d’être laissée à l’abandon en 1832. Promenade sur les sentiers et découverte des nombreux édifices et églises byzantines qui jalonnent la colline. C’est dans la ville basse que l’on visite les deux des plus admirables monastères de Mistra : le monastère de la Pantanassa, dont les fresques du XVe siècle constituent le dernier ensemble réalisé avant la conquête turque, et le monastère de Peribleptos encastré dans la paroi rocheuse. Ce monastère du XIVe siècle recèle sans doute les fresques les plus belles et les mieux conservées de Mistra. Déjeuner puis route pour Athènes. Dîner et nuit à Athènes.

Jour 7 : Athènes

Journée consacrée à la visite d’Athènes, l’un des hauts lieux du monde antique, de l’art et de la pensée de l’Occident. Visite de l’agora romaine entourée de portique à colonnades sous lesquelles se trouvaient des boutiques et de l’agora grecque qui, avant de devenir cette immense place du marché, véritable centre de la vie politique, économique et sociale, servait de nécropole. Déjeuner dans le quartier de Plaka. Visite de l’Acropole, témoignage exceptionnel de l’esprit et de la civilisation classiques. On y découvre le principal temple consacré à Athéna, le Parthénon ; les Propylées, entrée monumentale  ; le temple d’Athéna Niké qui célèbre les victoires des Athéniens sur les Perses ; et enfin l’Erechthéion temple ionique dont les célèbres Caryatides font face au Parthénon. Visite également du nouveau musée de l’acropole. Dîner et nuit à Athènes.

Jour 8 : Athènes – France

Visite du musée archéologique national qui rassemble les principaux trésors des civilisations grecques qui se sont succédé au cours des siècles sur le territoire. Né à la fin du XIXe siècle, il incarne la volonté de rassembler en un seul lieu le patrimoine artistique laissé par l’Antiquité à la Grèce. Les collections sont présentées par ordre chronologique. Déjeuner puis transfert à l’aéroport et envol pour la France.

Tout voyage sur mesure demande une étude personnalisée en fonction de vos dates, de votre effectif et de toute autre composante de votre circuit.

Formalités : passeport ou carte d’identité en cours de validité.

Monnaie et carte(s) bancaire(s) : l’euro. Il est facile de retirer de l’argent en Grèce.

Décalage horaire : lorsqu’il est 12h00 à Paris, il est 13h00 à Athènes.

Santé : pas de vaccin(s) obligatoire(s). Pour plus d’information, consultez le site Internet de l’Institut Pasteur.

Téléphone : pour téléphoner de la Grèce vers la France vous devrez ajouter + 33 (ou 0033) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0 du début ; pour téléphoner de France vers la Grèce vous devez ajouter +30 (0030) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0.

Climat : le temps est agréable toute l’année, hivers doux et étés chauds.

Bibliographie :

FARAH Frédéric, France-Grèce la grande liquidation démocratique, ed. Bréal, 2017

HÉRODOTE, l’Enquête, ed. poche

HOLTZMANN Bernard, PASQUIER Alain, l’Art grec, ed. École du Louvre/RMN/La documentation Française, 1998

KIOURSAKIS Yannis, la Grèce toujours et aujourd’hui, ed. la Bibliothèque, 2016

Revues géopolitiques :

FERNANDEZ SORIANO Victor, “Quel pays plus que la Grèce ?” la place de la Grèce dans la Constitution de l’Europe : une mise en perspective historique, ed. Presses de Sciences Po, n°29, 2016 – http://www.cairn.info/revue-histoire-politique-2016-2-page-141.htm

Reportages :

Échappées Belles, Irrésistibles Grèce avec Jérôme Pitorin, juin 2016, France 5 – https://www.youtube.com/watch?v=Heu9hD_BBMw

Grèce – Le Grand Tour avec Patrick de Carolis, 2014, France 3 – https://www.youtube.com/watch?v=-Se_OMb-Y2I

Vous aimerez aussi …