À la découverte des Îles ioniennes

Hasamélis vous emmène en Grèce à la découverte des îles ioniennes. Moins célèbres que ses voisines, les îles ioniennes présentent un charme authentique où sites culturels côtoient le paysage maritime et verdoyant de la mer ionienne. Le grande île de Corfou reste maîtresse des lieux avec ses sites surplombant la mer. Entre villages de pêcheurs et lieux de pèlerinages, les îles ioniennes offrent une autre image de la Grèce

DEMANDEZ VOTRE DEVIS
À la découverte des Îles ioniennes

Jour 1 : France – Céphalonie

Accueil à l’aéroport et envol pour Céphalonie (via Athènes). À l’arrivée, accueil par votre guide et transfert à l’hôtel. Installation à l’hôtel, dîner et nuit à Céphalonie.

Jour 2 : Céphalonie

L’île de Céphalonie, l’une des plus grandes de la mer ionienne, est connue pour ses paysages mais aussi pour avoir abrité Ulysse, le roi légendaire de l’Odyssée d’Homère. Les visites commenceront par la découverte du monastère Saint-André fondé à l’époque byzantine pour continuer vers le monastère Saint-Gérasimos qui date du XVIe siècle. Puis, route vers les grottes de Drogarati datant de plus de 100 millions d’années et formant un paysage géologique unique. Plus loin, se trouve le lac souterrain de Melissani aux eaux turquoise dans un cadre enchanteur. Fin des visites par le village de Fiscardo, l’un des seuls villages à avoir été épargné lors du tremblement de terre de 1953. Déjeuner au cours des visites. Retour à l’hôtel. Dîner et nuit à Céphalonie.

Jour 3 : Céphalonie – Ithaque

Visite du château-forteresse Saint-George construit sur une colline. Il date du XIIe siècle et fut érigé par les Byzantins. A l’intérieur, le pont français qui était relié aux remparts est encore visible et est dominé par l’église de l’Annonciation construite dans le style baroque ionien. Après la visite, départ en ferry vers l’île d’Ithaque à la côte découpée et rocheuse. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à Ithaque.

Jour 4 : Ithaque – Frikès – Kioni – Ithaque

Découverte  du village de Frikès, petite station balnéaire qui charme par ses ruelles et ses maisons et continuation vers le pittoresque village de Kioni. Puis, visite du monastère de Katharon, lieu de pèlerinage. La tradition dit qu’une icône fut retrouvée à cet endroit. Au sommet de son clocher qui domine toute la baie d’Ithaka où il fut construit, on jouit d’une vue imprenable sur le sud de l’île et Céphalonie. Continuation vers Pélikata qui recèle les fondations d’une ville identifiée comme l’acropole d’Ulysse. Retour à l’hôtel. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à Ithaque.

Jour 5 : Ithaque – Igouménista (via Lefkada) – Corfou 

Après le petit-déjeuner, traversée vers Lefkada, île par accident puisqu’elle était, à l’origine, rattachée au continent. Au VIe siècle avant J.-C, les corinthiens creusèrent un chenal pour faciliter le passage des navires. Il reste toujours un pont mobile qui se lève toutes les heures. Route vers Igouménista, petite île entourée de collines verdoyantes et de montagnes. Déjeuner au cours des visites. Traversée vers Corfou et arrivée en fin d’après-midi. Installation à l’hôtel, dîner et nuit à Corfou.

 Jour 6 : Corfou

Corfou est la plus septentrionale des îles de la mer Ionienne.  Kerkira – son nom grec – vient de Korkura, la fille d’Asôpos, dieu d’un fleuve de Béotie. Visite des principaux attraits de l’île parmi lesquels l’église Saint-Spiridon consacrée au saint patron de l’île dont le corps momifié repose dans une châsse en argent. Continuation vers Paleokrastritsa où des promontoires verdoyants surplombent la mer. À proximité, visite d’un monastère du XVIIe siècle et découverte des ruines d’une forteresse byzantine du XIIIe siècle. Puis route vers l’Achilleio, construit en 1890-1891 pour Elisabeth d’Autriche, femme de l’empereur François-Joseph. Déjeuner au cours des visites.  Retour à Corfou. Dîner dans la vieille ville et nuit à Corfou.

Jour 7 : Corfou – France

Après le petit-déjeuner, transfert à l’aéroport et retour en France (via Athènes).

Tout voyage sur mesure demande une étude personnalisée en fonction de vos dates, de votre effectif et de toute autre composante de votre circuit.

Formalités : passeport ou carte d’identité en cours de validité.

Monnaie et carte(s) bancaire(s) : l’euro. Il est facile de retirer de l’argent en Grèce.

Décalage horaire : lorsqu’il est 12h00 à Paris, il est 13h00 à Athènes.

Santé : pas de vaccin(s) obligatoire(s). Pour plus d’information, consultez le site Internet de l’Institut Pasteur.

Téléphone : pour téléphoner de la Grèce vers la France vous devrez ajouter + 33 (ou 0033) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0 du début ; pour téléphoner de France vers la Grèce vous devez ajouter +30 (0030) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0.

Climat : le temps est agréable toute l’année, hivers doux et étés chauds.

Bibliographie :

FARAH Frédéric, France-Grèce la grande liquidation démocratique, ed. Bréal, 2017

HÉRODOTE, l’Enquête, ed. poche

HOLTZMANN Bernard, PASQUIER Alain, l’Art grec, ed. École du Louvre/RMN/La documentation Française, 1998

KIOURSAKIS Yannis, la Grèce toujours et aujourd’hui, ed. la Bibliothèque, 2016

Revues géopolitiques :

FERNANDEZ SORIANO Victor, “Quel pays plus que la Grèce ?” la place de la Grèce dans la Constitution de l’Europe : une mise en perspective historique, ed. Presses de Sciences Po, n°29, 2016 – http://www.cairn.info/revue-histoire-politique-2016-2-page-141.htm

Reportages :

Échappées Belles, Irrésistibles Grèce avec Jérôme Pitorin, juin 2016, France 5 – https://www.youtube.com/watch?v=Heu9hD_BBMw

Grèce – Le Grand Tour avec Patrick de Carolis, 2014, France 3 – https://www.youtube.com/watch?v=-Se_OMb-Y2I

Vous aimerez aussi …