L’Ouzbékistan : terre de conquérants

Sur la route de la soie, vous suivrez les traces des grands conquérants des steppes : Alexandre le Grand, Genghis Khan et Tamerlan. Au coeur de l’Asie centrale sont nichées des merveilles : Khiva, ravissante ville-musée ; la poétique Boukhara, ville de Shéhérazade ; Samarcande et ses merveilles timourides…

DEMANDEZ VOTRE DEVIS

Jour 1 : France – Ourgentch

Accueil à l’aéroport et envol pour Ourgentch. Nuit en vol.

Jour 2 : Ourgentch – Khiva (30 km)

Arrivée à 6h50 et transfert à Khiva. Installation à l’hôtel. Visite pédestre de l’Itchan Kal qui s’étend sur près de 26 hectares avec ses nombreux monuments et habitations traditionnelles, témoignages exceptionnels des civilisations disparues du Khorezm. Continuation vers la medersa du Khan Mohammed Amin, aujourd’hui transformée en hôtel. Passage par Ota Darvoza, l’une des 4 portes reconstruites au XIXe siècle puis par le Kalta Minar, ou minaret court.  Déjeuner. Découverte de Kounya Ark, ancienne forteresse établie de 1686 à 1688 par Arang-Khan. Continuation vers le mausolée Pakhlavan Makhmud avant de rejoindre la mosquée Djuma. Visite du palais Tachkhoul et du mausolée de Saïd Alauddin. Dîner dans le restaurant de la ville avec un concert de folklore du Khorezm. Nuit à Khiva.

Jour 3 : Khiva – Boukhara (450 km / 7h30)

Route pour Boukhara. Après avoir quitté l’oasis du Khorezm, la route longe l’Amou Darya, grand fleuve d’Asie centrale. Vous rejoindrez ensuite les plaines cotonnières qui ont gagné du terrain sur le désert grâce au système d’irrigation aujourd’hui contesté en raison de l’assèchement de la mer d’Aral. Déjeuner dans un chaikhana en cours de route. Arrivée à Boukhara et première découverte de la cité caravanière, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Installation à l’hôtel. Dîner dans un ancien caravansérail avec présentation des traditions d’Ouzbékistan. Nuit à Boukhara.

 Jour 4 : Boukhara

Avec ses trois cent soixante moquées, Boukhara est la cinquième ville sainte de l’Islam.  Début de la visite avec la Forteresse de l’Ark qui se dresse sur la place du Reghistan. Suite du parcours sur la place du Reghistan, qui servait à la fois de marché, de place publique et de lieu d’exécutions. Puis, découverte de la mosquée Tchor Minor (« quatre minarets ») – construite en 1807 – et du Mausolée d’Ismael Samani.  Déjeuner en cours de visites. Visite de Sitoraï-Mokhi-Khosa, ou Palais d’été de l’émir. Dîner dans une ancienne medersa avec un spectacle de danses et chants folkloriques. Nuit à Boukhara.

Jour 5 : Boukhara

Visite de l’ensemble Po-i-Kalian : la mosquée Kalian qui déroule une succession de 288 coupoles ; le minaret, où un feu restait allumé en permanence et la madrasa Mir-i-Arab. Déjeuner en cours de visites. Promenade dans le marché de Boukhara et poursuite de la visite à la madrasa Abdulaziz Khan, construite en 1652 et qui révèle des plafonds et des murs richement ornés.  Dîner au restaurant. Nuit à Boukhara.

Jour 6 : Boukhara – Nourata – Désert du Kisilkoum (300 km/4h00)

 Départ pour Nourata autrefois appelée Nour. Sur la route, arrêt dans un atelier familial de céramistes à Ghijdouvan, puis à Rabar-i-Malik, le caravansérail royal, ainsi appelé car cette steppe est royale, tout comme l’était le mécène de l’édifice. Visite de la ville de Nourata. Promenade près de la source sacrée Chachmai Nuri, lieu de pèlerinage, qui aurait miraculeusement jailli lorsque le gendre de Mahomet a frappé le sol de son bâton. Arrêt dans des mosquées et découverte de la citadelle d’Alexandre le Grand.  Continuation vers le village de Dungalak afin de rejoindre le campement de yourtes. Découverte du désert à dos de chameaux. Déjeuner en cours de visites. Dîner autour d’un feu de camp. Nuit en yourte (4 à 6 personnes par tente).

Jour 7 : Désert du Kisilkoum – Aydarkul – Samarcande (280 km / 4h00)

Journée de route pour rejoindre Samarcande. Départ pour le lac Aydarkul. Déjeuner pique-nique et promenade autour du lac dont son eau salée poissonneuse attire donc les oiseaux.  Poursuite du parcours vers Samarcande. Installation à l’hôtel à l’arrivée. Dîner au restaurant. Nuit à Samarcande.

Jour 8 : Samarcande

Fondée à la même époque que Rome, Samarcande est la plus ancienne ville d’Ouzbékistan. Début des visites de la ville avec le mausolée Gour Emir édifié à la fin du XIVe siècle pour accueillir la sépulture de l’un des petits-fils de Tamerlan. Visite de la place centrale de Samarcande, appelée Reghistan. Visite des madrasas d’Ouloug Beg et de Tillia Kari. Déjeuner en cours de visite. Continuation avec la découverte de l’ensemble de mausolées Chakhi-Zinda, plus bel ensemble de sépultures au monde par l’unité de son architecture, ses magnifiques portails, ses tambours et ses coupoles toutes brillantes de céramique bleue, turquoise, jaune blanche. La dernière visite de la journée sera le site archéologique d’Afrosiab et son musée historique de la fondation de la ville. Dîner chez l’habitant : dégustations de spécialités locales. Nuit à Samarcande.

Jour 9 : Samarcande – Chakhrisabz – Samarcande (300 km / 5h00 – aller/retour)

Départ pour Chakhrisabz, ville natale de Tamerlan. Elle s’est approprié le personnage de Tamerlan, « Amir Timour » en ouzbèk, un turco-mongol considéré comme un héros national et le plus grand conquérant d’Asie Centrale. Tour panoramique de la ville avec plusieurs visites de monuments, tels que la mosquée de Kok Goumbaz reconnaissable au dôme bleu qui lui a donné son nom. Visite également du mausolée de Jehangir ; arrêt aux bains datant du XVe siècle et découverte du mausolée Gumbazi-Seidan, construit par Ouloug Beg entre 1437-1438 pour sa famille. Déjeuner chez l’habitant. Suite des visites avec le Palais Aksaray (« palais blanc), qui symbolise la noble descendance de Tamerlan qui témoigne d’un véritable âge d’or. Retour à Samarcande. Dîner au restaurant. Nuit à Samarcande.

Jour 10 : Samarcande – Tachkent

La visite de Samarcande se poursuivra avec le mausolée d’Al-Boukhari. Visite des ruines de la mosquée Bibi Khanum, une des plus grandes du monde. Elle présente une vaste cour encadrée de galeries à coupoles reposant sur des colonnes de marbre sculpté. Promenade dans le bazar et visite de l’observatoire d’Ouloug Beg. Il se présente comme un long tunnel courbe qui s’enfonce sous terre pour remonter ensuite et s’ouvrir sur le ciel. Déjeuner en cours de visites. Transfert à la gare et trajet en TGV Afrosiab pour Tashkent (300 km). Arrivée à Tachkent et installation à l’hôtel. Dîner au restaurant. Nuit à l’hôtel.

Jour 11 : Tachkent

Visite de la capitale ouzbèk. Située sur la Route de la Soie, Tachkent ne dévoile ses charmes et son histoire que lorsqu’on s’y attarde. On découvre alors une architecture monumentale, des places immenses, des musées, le labyrinthe de la vieille ville, etc. Découverte de quelques-uns des monuments médiévaux : la vieille ville et le Mausolée de Kaffal Chachi. Continuation vers la madrasa de Barakhan dont la façade est ornée de mosaïques bleues et d’inscriptions coraniques abrite une cour agrémentée de rosiers. Puis, visite de la madrasa Abdoul Khassim dont le nom commémore un habitant de Tachkent autrefois célèbre pour sa capacité à réciter le Coran dans son intégralité par cœur.  Fin des visites avec une promenade au centre de la ville moderne, notamment sur la place de l’indépendance, la plus grande de toutes les places de l’ancienne Union soviétique. Déjeuner en cours de visites. Dîner d’adieu au restaurant avec service de boissons alcoolisées locales. Nuit à Tachkent.

Jour 12 : Tachkent – France

Dernière visite au sein de la capitale ouzbèk avec le métro. Il s’agit du premier d’Asie Centrale, dont la construction a débuté en 1972 et qui est ornementé de décors exceptionnels avec des mosaïques, des lustres, des feuillages en or et des céramiques. Transfert à l’aéroport et envol pour la France.

Vous souhaitez partir plus longtemps, découvrez notre programme 15 jours.

Tout voyage sur mesure demande une étude personnalisée en fonction de vos dates, de votre effectif et de toute autre composante de votre circuit.

Formalités : Passeport valide au moins 3 mois après la date de retour en France pour les personnes de nationalité française.

Climat : continental (hivers très froids et étés très chauds et secs). La meilleure période pour se rendre en Ouzbékistan est le printemps (avril-mai) et l’automne (septembre-octobre). Les températures sont douces en journée. Les nuits peuvent être fraîches selon les régions.

Décalage horaire : +4h00 en hiver / +3h00 en été. Lorsqu’il est 12h00 en France il est 16h00 en Ouzbékistan en hiver ; lorsqu’il est 12h00 en France, il est 15h00 en été.

Electricité : prises de type C et F. Le voltage en Ouzbékistan est de 230 volts.

Monnaie et cartes bancaires : le soum — ou sum ousbek (UZS). L’utilisation de la carte bancaire est très limitée en Ouzbékistan, il n’y a quasiment pas de distributeurs automatiques dans le pays. Il est possible de changer de l’argent dans les hôtels en négociant le cours (bien se renseigner sur le cours de la monnaie lors du départ).

Santé : vaccins universels à jour. Pour plus d’information vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur.

Téléphone : pour téléphoner de l’Ouzbékistan vers la France vous devrez ajouter 00 33 (ou + 33) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0 du début ; pour téléphoner de France vers l’Ouzbékistan vous devez ajouter +998 (00998) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0.

Tenue vestimentaire : tenue correct. T-shirt couvrant les épaules, pantalon léger en journée (selon les températures). Se couvrir le soir, les températures tombent vite à la nuit tombée. Attention dans les mosquées, prévoir une étole ou un foulard pour se couvrir la tête.

Vous aimerez aussi …