Les grandes fondations de l’empire Khmer : Sur les traces de George Groslier

Circuit culturel au Cambodge et au Laos.

« J’ai cru devoir tracer ces pages au fur et à mesures de mes étapes et au cœur même de ce qu’elles décrivent, c’est que j’ai pensé que le grand public ignorant du passé cambodgien, fasciné seulement par Angkor, y trouverait quelque intérêt et peut-être quelque émotion… » (G. Groslier, épilogue de A L’ombre d’Angkor, notes et impressions sur les temples inconnus de l’Ancien Cambodge, Paris 1916).

 

Un voyage organisé en partenariat avec

l’Association Française des Amis de l’Orient.

 

 

DEMANDEZ VOTRE DEVIS

Jour 1 : France – Bangkok

Accueil à l’aéroport et envol pour Bangkok. Dîner et nuit en vol.

Jour 2 : Bangkok – Paksé

Vol   depuis   Bangkok   pour   Paksé . À l’arrivée à Paksé, accueil par votre guide. Déjeuner libre à l’aéroport. Paksé, dont le nom signifie « l’embouchure de la rivière », est située à la confluence du Mékong et de la Sé Don. C’est la capitale de la région de Champassak qui fut un temps un royaume autonome. Après notre installation à l’hôtel nous irons au marché particulièrement animé en fin d’après-midi. Dîner libre et nuit à Paksé.

Jour 3 : Paksé – Île de Khone

La matinée sera consacrée à la visite du temple de Vat Phu et de son musée. Ce complexe sacerdotal est accroché au flanc d’une montagne Phu Kao dont le sommet est vénéré comme un linga naturel. Déjeuner sur place. Embarcation pour une promenade  sur  le  Mékong  au  milieu  des  4 000  îles jusqu’à l’île de Khone où nous passerons la nuit. Dîner libre et nuit à l’île de Khone.

Jour 4 : Île de Khone – Preah Vihar

Découverte des chutes de Khone – qui furent le premier et le principal obstacle de l’exploration historique   du   Mékong   par   Doudart   de Lagrée et Francis Garnier en 1866 – et des chutes de Li Phi. La majeure partie de cette province est isolée et couverte de forêt. Déjeuner sur place. Après le passage de la frontière, nous nous dirigerons, à travers la campagne cambodgienne, vers Preah Vihear où nous passerons la nuit. Dîner libre et première nuit à Preah Vihar.

Jour 5 : Preah Vihar

La  journée  sera  consacrée  à  la  découverte  de l’importante fondation religieuse de Preah Vihear. L’édifice gardé par des nâga géants surplombe la plaine du Cambodge. Le site a été occupé très tôt par des ermites, la première   inscription   mentionnant   la   présence   d’un temple date du IXe siècle. Déjeuner pique-nique sur la crête des monts Dangrek. C’est cependant sous Suryavarman  I  (11e   siècle) que l’ensemble architectural prend son aspect actuel. Sa position géographique lui a valu d’être occupé une centaine d’années par le royaume du Siam. Il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008. Il a fait l’objet de rivalités frontalières entre le Cambodge et la Thaïlande et est rouvert au public depuis peu. Dîner libre et seconde nuit à Preah Vihar.

Jour 6 : Preah Vihar / Koh Ker / Preah Vihar

Nous poursuivrons notre route sur le tracé d’une ancienne chaussée angkorienne, vers la capitale du royaume hors Angkor, Koh Ker (première moitié du 10e siècle) dont l’art est caractérisé par ses gigantesques proportions. Les pistes sont jalonnées de petits temples, plus de soixante-dix d’entre eux peuplent les environs du sanctuaire principal, le Prasat Thom, temple montagne de 30 mètres de haut, qui émerge de la forêt alentours. Déjeuner sur place. Retour à l’hôtel à Preah Vihar Dîner libre et troisième nuit à Preah Vihar.

Jour 7 : Preah Vihar – Preah Khan – Beng Mealea – Siem Reap

Le grand Preah Khan de Kompong Svay a probablement   été   fondé   dans   les   toutes   premières années du XIème siècle. Il subsiste un certain  nombre de constructions réparties autour du temple principal dont l’enceinte mesure 800 m x 1.000 m. L’isolement géographique du site, n’a pas permis aux archéologues de mener des travaux de restauration complets mais cela confère à ce site un charme toujours vivace. Le complexe a été étudié dans les années 1870 par Louis Delaporte, et lui a permis de faire découvrir l’art khmer en France. Pique-nique VIP sur le site du grand Preah Khan. La journée se poursuivra par une excursion jusqu’au site de Beng Mealea qui se trouve à environ 60 km de Siem Reap. Situé sur l’ancienne chaussée khmère qui reliait   Angkor   Vat   à   Koh   Ker,   cet   ensemble, totalement  bouleversé  et  enfoui  dans  la  forêt,  couvre une superficie de 110 hectares. Dîner libre et première nuit à Siem Reap.

Jour 8 : Siem Reap – Banteay Srei – Angkor Thom – Siem Reap

Banteay Srei est considéré comme un des joyaux de l’art Khmer, ses proportions réduites et la richesse iconographique  sont  particulièrement  mises  en  valeur par un travail de sculpture proche de la ciselure dans un très  beau  grès  rose.  Continuation vers Banteay Samré, grand temple montagne dédié à Vishnu, construit probablement au milieu du XIIe siècle. Déjeuner  dans  une  maison  traditionnelle  à  proximité  de Banteay Samré. L’après-midi, nous resterons dans Angkor Thom, capitale fortifiée du roi Jayavarman VII. Découverte des terrasses royales et des bassins du Palais Royal puis du Bayon, temple d’état aux multiples visages. Ce temple fut agrandi et transformé au fil des siècles. Il forme aujourd’hui un véritable  dédale de tours, de galeries et d’escaliers. Dîner libre et seconde nuit à Siem Reap.

Jour 9 : Siem Reap / Angkor / Siem Reap

Nous débuterons la journée par la contemplation du lever du soleil devant Angkor Vat puis nous prendrons le petit déjeuner en face du temple avant de consacrer la matinée à sa visite. Déjeuner sur place. Après le déjeuner nous nous dirigerons vers Ta Prohm, première fondation de Jayavarman VII dédiée à sa mère. A la fois temple et monastère, il fut laissé, au moment de sa découverte, à l’état dit « de nature ». Les arbres qui l’envahissent et parfois l’étranglent lui donne une atmosphère particulière. Puis nous nous rendrons au Prasat Kravan, tours en briques dont les cellas sont sculptées. Dîner libre et troisième nuit à Siem Reap.

Jour 10 : Banteay Schmar – Siem Reap – Angkor

Visite de la fondation royale de Banteay Schmar, fief de la famille du roi conquérant Jayavarman VII. C’est une des plus vastes de  l’empire angkorien,  enfermée  dans  une  muraille  de 250 mètres de long par 190 mètres de large, doublée vers l’extérieur d’une galerie qui abrite de splendides bas- reliefs. De grands bassins-réservoirs, des temples surmontés de tours à visages, des édifices secondaires et des templions formaient le  cœur spirituel de cette antique cité. Située dans une région aride, seul des travaux hydrauliques de grande envergure permirent de la rendre habitable et prospère. Déjeuner sur place. Au retour, halte au temple de Neak Pean construit sur une île, au centre du baray  (réservoir)  aujourd’hui  asséché  du  petit  Preah Khan. Apéritif au mythique Grand hôtel de Siem Reap. Dîner libre et quatrième nuit à Siem Reap.

Jour 11 : Siem Reap – Angkor – Siem Reap – Bangkok

Tour panoramique  des   principaux   temples   d’Angkor. Une récente étude, basée sur des images radar de la Nasa, montre qu’Angkor, cité royale du IXe  aux XIIIe  siècles était trois fois plus étendue qu’on ne le pensait devenant ainsi un des plus important ensemble urbain connu du monde médiéval. Déjeuner restaurant de l’école hôtelière Dubrule. Le reste de la journée sera libre, avant le départ pour l’aéroport vers 15h. Transfert à l’aéroport et envol pour Bangkok. Dîner et nuit en vol.

Jour 12 : Bangkok – France

Correspondance pour la France et arrivée tôt le matin.

Tout voyage sur mesure demande une étude personnalisée en fonction de vos dates, de votre effectif et de toute autre composante de votre circuit.

Formalités : passeport valable six mois après la date de retour. Visa obtenu auprès de l’Ambassade du Cambodge en France.

Monnaie et cartes bancaires : la monnaie officielle du Cambodge est le riel mais le dollars est accepté partout. Il est préférable de changer des euros en dollars directement. On trouve des distributeurs automatiques de billets facilement ne délivrant uniquement des dollars. Les cartes de paiement sont acceptées partout mais attention aux taux de commission qui peuvent être élevés.

Décalage horaires : il y a 5 heures de décalage entre la France et le Cambodge en été et 6 heures en hiver, lorsqu’il est est 12h00 en France il est 17h00 au Cambodge (en été) et 18h00 (en hiver).

Santé : vaccins universels. Il est indispensable de se faire vacciner contre le paludisme au Cambodge. Pour des compléments d’informations, consultez le site internet de l’Institut Pasteur.

Téléphone : pour téléphoner du Cambodge vers la France vous devrez ajouter + 33 (ou 0033) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0 du début ; pour téléphoner de France vers le Cambodge vous devez ajouter +855 (00855) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0.

Electricité : même prises qu’en France.

Climat : la meilleure saison pour se rendre au Cambodge est de novembre à mars, les températures ne sont pas trop élevées et le climat est sec.

Informations pratiques pour le Laos

Formalités : passeport valable six mois après la date de retour. Visa obtenu auprès de l’Ambassade du Laos en France.

Monnaie et cartes bancaires : la monnaie officielle du Laos est le kip. La monnaie thaïlandaise (le bahts) est acceptée partout ainsi que les dollars. Le change d’euros est possible dans les grandes villes. Dans les endroits plus reculés il est préférable d’avoir des billets en très bon état et imprimés avant 1990 (bien le préciser auprès des bureaux de change). On trouve des distributeurs automatiques de billets facilement acceptant les visa et mastercard. Néanmoins, quelques distributeurs automatiques ne délivrent qu’un million de kips maximum (environ 105€). Seules les banques ANZV et Franco-Lao délivrent jusqu’à 2 million de kips.

Décalage horaires : il y a 5 heures de décalage entre la France et le Laos en été et 6 heures en hiver. Lorsqu’il est est 12h00 en France il est 17h00 au Laos (en été) et 18h00 (en hiver).

Santé : vaccins universels. Il est indispensable de se faire vacciner contre le paludisme au Laos (excepté à Vientiane). Pour des compléments d’informations, consultez le site internet de l’Institut Pasteur.

Téléphone : pour téléphoner du Laos vers la France vous devrez ajouter + 33 (ou 0033) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0 du début ; pour téléphoner de France vers le Laos vous devez ajouter +856 (00856) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0.

Electricité : même prises qu’en France.

Climat : la meilleure saison pour se rendre au Laos est de novembre à mars, les températures ne sont pas trop élevées et le climat est sec.

 

Bibliographie

DELAPORTE Louis, Voyage au Cambodge – l’architecture Khmer, ed. Riveneuve, 2014

FREEMAN Michael & JACQUES Claude, Angkor-cité Khmère, ed. Olizane, 2006

HEYWOOD Denise, Luang Prabang et autres sites du Laos, ed. Olizane, 2014

Vous aimerez aussi …