Escapade portugaise

“Quand les anciens navigateurs, après avoir conquis des mondes, rentraient dans leur pays, ils débarquaient devant le monastère de Bélem ; c’était la porte par laquelle devaient entrer tous les triomphes du Portugal.”

Edgar Quinet, Mes vacances en Espagne.

DEMANDEZ VOTRE DEVIS
Escapade portugaise

Jour 1 : France – Lisbonne

Accueil à l’aéroport et envol pour Lisbonne. Accueil par votre guide et transfert en centre-ville. Déjeuner. Lisbonne est construite sur sept collines. Sur l’une de ces hauteurs, se dresse le château Saint-Georges dont les murailles fortifiées dominent les maisons aux toits rouges de la ville basse. Début des visites par le très typique quartier de l’Alfama où l’on découvrira la cathédrale qui compte parmi les grands monuments romans de la péninsule ibérique. Elle fut remaniée à de nombreuses reprises en raison des tremblements de terre qui touchèrent la ville mais le plan d’origine a été conservé. Son cloître est inspiré de celui d’Alcobaça mais fut remanié à l’époque gothique. Installation à l’hôtel, dîner et nuit.

Jour 2 : Lisbonne

Visite du quartier de la Baixa, ville basse caractérisé par des maisons en forme de grands parallélépipèdes et avec le même nombre d’étages. Avec son arc de triomphe et ses bâtiments à colonnades aux lignes épurées, la praça do Comércio reflète parfaitement l’esprit du siècle des Lumières et de la bourgeoisie industrieuse que favorisait Pombal. Découverte également du Rossio, immense place ornée de fontaines baroques. Continuation vers le quartier de Belém, à l’entrée du port de la ville. Tout y évoque la mer et le souvenir de l’ancienne puissance navale. On y découvre deux des monuments phares de la ville – la tour de Belém et le monastère des Hiéronymites – ainsi que le célèbre musée des carrosses que nous visiteronsDéjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à Lisbonne.

Jour 3 : Lisbonne – Queluz – Sintra – Lisbonne

Route pour le palais de Queluz, l’un des plus beaux exemples du rococo européen. Édifié au XVIIIe siècle, ce somptueux palais se distingue par l’harmonie de son architecture et la diversité de ses jardins. Au cours des la visite des salons d’apparat et des appartements, on découvre un panorama des arts décoratifs portugais ainsi qu’un aperçu de l’évolution du goût à la Cour. Route vers Sintra en passant par la côte d’Estoril. Visite de Sintra, haut lieu de l’architecture romantique au XIXe siècle et cité de villégiature dès l’époque des Découvreurs. Promenade dans la vieille ville. Sur les hauteurs de la ville, on découvre ensuite le palais de la Pena à l’architecture extravagante. Visite du cloître manuélin qui faisait partie du couvent Hiéronymites sur lequel le palais a été édifié. Retour à Lisbonne en fin de journée. Déjeuner au cours des visites. Dîner et nuit à Lisbonne.

Jour 4 : Lisbonne – Evora – Lisbonne

Route pour Evora, véritable ville-musée inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Visite de l’université du Saint-Esprit où enseignèrent les Jésuites pendant deux siècles à partir du milieu du XVIe siècle. Puis, découverte du temple de Diane, temple romain de la fin du IIe siècle après J.-C. Il était sans doute dédié au culte de l’empereur Hadrien, né dans la péninsule ibérique. Visite de la cathédrale qui reflète le style français adopté au XIIIe siècle par les bâtisseurs d’églises au Portugal. Enfin, visite du musée de la ville installé dans un ancien palais archiépiscopal des XVIe et XVIIe siècles. Le musée expose plusieurs sculptures de Nicolas Chanterène qui œuvra beaucoup au Portugal ainsi qu’un polyptique de 13 peintures flamandes du XVe siècle illustrant la vie de la Vierge. Déjeuner au cours des visites. Retour à Lisbonne dans la soirée. Dîner et nuit à Lisbonne.

Jour 5 : Lisbonne – France

Pour conclure la découverte de Lisbonne, visite de la fondation Gulbenkian. Destinée à étudier la culture et l’histoire portugaises mais aussi à promouvoir la création contemporaine, cette fondation est très vite devenue synonyme d’avant-garde donnant, pendant la dictature, la possibilité aux artistes de s’exprimer. L’intégralité des acquisitions de Gulbenkian fut léguée à la nation portugaise à sa mort en 1955. Ses collections sont aussi riches que variées : antiquités égyptiennes, arts islamiques et occidentaux, etc. Déjeuner tôt. Transfert à l’aéroport et envol pour la France.

Tout voyage sur mesure demande une étude personnalisée en fonction de vos dates, de votre effectif et de toute autre composante de votre voyage.

Formalités : carte nationale d’identité ou passeport en cours de validité. Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera. Par conséquent, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Monnaie et carte(s) bancaire(s) : la monnaie locale est l’euro. La plupart des établissements acceptent les cartes bancaires. Possibilité de retirer de l’argent très facilement.

Décalage horaire : lorsqu’il est 12h00 en France, il est 11h00 au Portugal.

Téléphone : pour téléphoner du Portugal vers la France il faut composer le +33 (ou 0033) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0 du début ; pour téléphoner de France vers le Portugal vous devez ajouter +351 (00351) devant le numéro de votre correspondant en supprimant le 0.

Electricité : mêmes prises qu’en France, pas besoin d’adaptateur.

Climat : le Portugal bénéficie d’hivers doux et des étés chauds. La meilleure saisons pour s’y rendre reste le printemps.

Bibliographie

BAUDOT George, CLÉVENOT Dominique, DIEZ-GARCIA Jose Luis, l’Art en Espagne et au Portugal, ed. Citadelles & Mazenot, 2000

JUDICE Nuno, Portugal un voyage dans le temps, ed. LesPerséides, 2013

LÉONARD Yves, Histoire du Portugal contemporain, ed. Chandeigne, 2016

Géopolitique

PERNOT Jean-Marie, Portugal. Des temps difficiles, La Documentation française, 2014 –http://www.ladocumentationfrancaise.fr/pages-europe/d000742-portugal.-des-temps-difficiles-par-jean-marie-pernot/article

Reportages/Filmographie

Échappées Belles, Portugal l’âme à fleur de peau avec Raphaël de Casablanca, France 5, 2015 – https://www.youtube.com/watch?v=Ul1MI0em-u4&t=88s

Portugal le trésor Ibère, France 5, 2014 – https://www.youtube.com/watch?v=vJxtjtUiT0w&t=51s 

Vous aimerez aussi …