Découverte de l’Arménie

Au cœur du Caucase, une des régions les plus cosmopolites au monde marquant la séparation entre l’Europe et l’Asie, l’Arménie, petit pays de près de 30 000 km2 dominé par de hauts sommets saura vous conquérir : ses paysages contrastés empreints de mystère et son riche patrimoine en partie classé par l’Unesco en fait une destination de choix à l’écart du tourisme de masse. Berceau des civilisations indo-européennes, il présente des traces d’occupation humaine remontant à la préhistoire comme en atteste le site mégalithique de Zorats Karèr précédant celui de Stonehenge.

Premier Etat officiellement converti au christianisme, ce haut lieu spirituel concentre depuis l’ère paléochrétienne des églises et des monastères implantés sur des sites naturels à couper le souffle : citons le monastère médiéval de Guèghard dont l’architecture creusée dans les falaises lui a valu l’ancien nom de « monastère dans la grotte », ou encore celui de Khor Virap, édifié au pied de l’emblématique Mont Ararat, volcan couvert de neige éternelle culminant à plus 5000 mètres d’altitude. Entre steppes, alpages et forêts, vous rencontrerez ça et là un lac salé, des canyons, des décors basaltiques en forme d’orgues ou encore, une cité troglodytique taillée dans les tufs volcaniques.

Un proverbe local déclare que « toutes les richesses viennent de la terre ». L’Arménie est en effet un pays fertile où s’épanouissent les champs de céréales, de légumes et les arbres fruitiers. Ses abricots passent d’ailleurs pour être les meilleurs du monde et sont appréciés sous toutes les formes, accompagnant les repas composés de mezze, de brochettes de viande ou de poisson (khorovadz), de ragoût (ghapama) ou de riz pilaf, sans oublier le fameux lavash, pain pita traditionnel.

Que ce soit dans l’original travail de la pierre dont témoignent les fameux khatchkars – stèles sculptées ornées de croix et de rinceaux – ou dans la singularité de leur langue élaborée à partir de leur propre alphabet, la culture arménienne, singulière, a façonné l’unité de son peuple à travers les siècles.

Objet de convoitises, les grandes puissances mondiales ont marqué son histoire alternant les périodes fastes et les souvenirs douloureux. Du temple hellénique de Garni au musée du génocide d’Erevan, ce passé tumultueux apparaît à chaque détour et les revendications sécessionnistes du Haut-Kharabagh, province arménienne enclavée en Azerbaïdjan questionne encore les frontières de ce pays d’Asie historiquement attaché à l’Europe.

Une destination à découvrir au cours d’un voyage culturel 

Photo © Fotolia