Madrid : le musée du Prado fête ses 200 ans en 2019

L’automne 2018 marquera pour le célèbre musée madrilène le début d’une année de festivités à l’occasion de son 200ème anniversaire.

Dans une Madrid rurale où le développement se fait plus farouche que dans les autres grandes villes européennes, l’architecte Villanueva est chargé par le Ministre du roi d’imaginer un édifice destiné à abriter le futur Cabinet d’Histoire Naturelle et Académie des Sciences. Cet ambitieux projet, qui vise à urbaniser la capitale tout en mettant à l’honneur l’avancée scientifique et les découvertes, sera interrompu par l’occupation napoléonienne en 1807. C’est durant cette guerre que Joseph Bonaparte émet le désir de créer un musée de peinture à Madrid, à l’image du Louvre. C’est sur le bâtiment de Villanueva que le frère de l’empereur jettera son dévolu, le renommant d’emblée Musée Joséphin. Mais la fin de la guerre sonne encore une fois l’arrêt de cette initiative.

Le nouveau souverain, Ferdinand VII, décida de poursuivre l’œuvre de Joseph Bonaparte qu’il juge fort séduisante. Poussé par sa femme, Marie-Isabelle de Portugal, grande amatrice d’art, il financera et dirigera la mise en place du Musée Royal de Peinture et de Sculpture où seront exposées trois-cent onze œuvres appartenant à la collection royale. Son objectif est que « chaque individu du Royaume et qui que ce soit ait la faculté d’ouvrir ses pensées […] aux impressions du beau », à une époque où l’art n’était réservé qu’à une élite. Le musée ouvre donc à tous quelques jours par semaine même si  voyageurs et artistes restent privilégiés. L’effort à collectionner des rois catholiques du début du XVe siècle est récompensé et c’est donc le 19 novembre 1819 que le fier monarque présente le musée nouveau-né au public. Il changera de nom et deviendra en 1868 le musée National du Prado, désormais propriété de l’État. Le musée accueille sa toute première exposition temporaire en 1902, réunissant alors de nombreuses œuvres du Greco.

Après de nombreuses transformations architecturales et un agrandissement des collections, le Prado expose aujourd’hui ses œuvres italiennes, flamandes, allemandes et françaises. Il est cependant impossible de fouler de sol du musée sans admirer l’impressionnante collection de peintures issue de l’école espagnole, probablement la plus complète et la plus belle au monde.

De nombreux événements auront lieu autour de cet anniversaire : une exposition itinérante, le prêt d’œuvres par le Prado à d’autres musées espagnols et bien sûr des expositions temporaires au musée du Prado lui-même où de grands noms seront mis à l’honneur comme Goya, Fra Angelico ou encore Vélasquez.

N’hésitez pas à nous solliciter pour l’organisation d’un voyage culturel sur mesure à Madrid !